skip to Main Content

Welcome

Say hello to the toggle bar. This is an optional section you can use to display any content you'd like. Simply select a page from the theme panel and the content of the page will display here. You can even use the drag and drop builder to create this! This is a perfect place for your company mission statement, alerts, notices or anything else.

Get In Touch

Email: support@total.com
Phone: 1-800-Total-Theme
Address: Las Vegas, Nevada

Our Location

Stablecoins

Les Stablecoins: qu’est-ce, et à quoi servent-ils?

Maîtriser les bases de la crypto
1. Pour débuter: créer un portefeuille de crypto
2. Introduction aux cryptomonnaies et à la blockchain
3. Les cryptomonnaies, pourquoi, et que peut-on en faire?
4. Les Stablecoins: qu’est-ce, et à quoi servent-ils?

En bref

  • Les pièces stables stablecoins sont des crypto-monnaies « à parité » avec une monnaie fiduciaire telle que L’EURO: 1 crypto euro vaut 1 euro.
  • Elles peuvent être utilisées comme réserves de valeur ou unités de compte, ainsi que dans tous les cas (notamment les paiements) dans lesquels le recours à des cryptomonnaies dont le cours est très volatile n’apparaît pas souhaitable.
  • Elles permettent l’accès aux contrats intelligents et à la finance décentralisée, et donc aux taux d’intérêts très attractifs qui sont proposés dans ce domaine

Depuis leur création, les cryptomonnaies se sont montrées particulièrement volatiles (ce qui signifie que leur valeur, exprimée en euros ou en dollars, peut changer très vite à la hausse comme à la baisse, et qu’elle varie donc énormément dans le temps). Cela a conduit à des hausses fantastiques qui ont permis la constitution de fortunes et à des krachs retentissants de leur prix, ce qui a considérablement freiné leur adoption (qui était l’un de leur but premier) en tant que moyen de paiment, en raison des risques pour les clients et les commerçants. Mais il n’est pas forcément très pratique d’avoir un portefeuille dont la valeur fluctue tellement rapidement que d’une heure à l’autre on peut gagner ou perdre des sommes conséquentes.

C’est là que les stablecoins ou « pièces stables » font leur entrée. L’idée qui a mené à leur création est que si vous créez une monnaie qui est « pegged » c’est à dire à parité ou « liée » au cours d’une monnaie fiduciaire étatique comme le dollar américain (ou l’euro) ou à un autre sous-jacent dont le prix est relativement stable (comme par exemple l’or physique), cela empêchera les fluctuations de prix, et sera d’une part protecteur pour la valeur totale de votre capital (qui est « figée »), mais au delà permettra de s’en servir pour payer des achats.

Nous les explorons plus en détail ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une pièce stable ?

Les Stablecoins sont des crypto-monnaies spécifiques dont le cours est maintenu à parité avec des devises fiduciaires – dollars, livres sterling, shekels, roubles, euros, etc.

L’idée est que, contrairement aux crypto-monnaies comme l’Ethereum ou le Bitcoin, le prix des pièces stables est prévisible, répliquant en permanence le prix de la monnaie fiduciaire qui les soutient. 1 crypto euro stable vaudra toujours un euro réel.

Les pièces stables sont utilisées comme réserves de valeur ou unités de compte, ainsi que dans d’autres cas de figure dans lesquels des crypto-monnaies volatiles peuvent être moins souhaitables. Différentes pièces stables utilisent différentes stratégies pour garantir la parité par rapport à leur sous-jacent ; certaines sont centralisées (« frappées » ou émises par un organisme unique), d’autres décentralisées (elles sont émises par des contrats selon des règles fixées à l’avance, mais personne en particulier ne les contrôle, c’est l’ensemble du réseau qui les contrôle.

Quels sont quelques exemples de pièces stables ?

Stablecoins centralisés

  • 💵 Tether (USDT) : Le Tether est l’une des premières pièces stables à avoir été mise en circulation, et la plus célèbre. En théorie, chaque Tether (virtuel) n’est émis qu’en échange d’un dollar réel – « collatéraux » –  « hors chaîne », stocké dans le monde physique (dans un coffre fort, ou dans le bilan d’une banque). Ce mécanisme garantit la parité entre le Tether et l’USD. Ce stablecoin représente une fraction énorme 48 % de tout le volume de trading de crypto-monnaie. Il n’y a qu’un seul petit problème : Tether Ltd, qui émet les jetons Tether, n’a jamais prouvé de manière concluante que sa monnaie est vraiment entièrement garantit par le nombre suffisant de dollars USD, ce qui alimente les doutes parmi les investisseurs. (Plus d’informations à ce sujet ci-dessous)
  • 💰 Gemini Dollar (GUSD)/Paxos Dollar (PAX)/USDC : Développées respectivement par différents investisseurs en capital-risque, les frère Winklevoss (oui, ceux qui se sont fait baiser par Zuckerberg lors de la création de Facebook), la start-up blockchain Paxos, et le crypto-exchange Coinbase (de concert avec la plate-forme de paiement Circle), ces pièces stables bénéficient toutes des faveurs des investisseurs institutionnels – car toutes ont été étroitement auditées par des entreprises spécialisées de Wall Street et sont parfaitement conformes aux lois et règlements protégeant les investisseurs. À mesure que le doute concernant le Tether grandit, ces jetons gagnent chaque jour en popularité
  • (EMOJI) : Filecoin (oneFIL) : Développé par l’ICHI, un protocole pour créer des « autorités monétaires décentralisées », oneFIL est la pièce stable du réseau FILECOIN (qui permet de louer de la place sur son disque dur en échange d’un revenu en cryptomonnaie). Il est garantit par l’USDC, et la cryptomonnaie native de Filecoin, le FIL. Son but est de fournir une pièce stable à wses utilisateurs afin de permettre le développement plus large du réseau Filecoin, et de permettre d’offrir des promotions et des réductions aux acheteurs et aux fournisseurs de stockage Filecoin.

Pièces stables adossées à de l’or

Bien que la très grande majorité des pièces stables soient adossées à des dollars américains (ou des livres sterling ou des euros) stockés dans une chambre forte bancaire, les craintes du grand public quant à la dévaluation permanente de ces monnaies fiduciaires étatiques (on pense aux trilliars injectés par les banques centrales en 2008 puis pendant la crise du COVID, qui créés à partir de rien, font ou feront nécessairement chuter la valeur relative de ces monnaies) a conduit à l’élaboration de pièces stables adossées à d’autres types d’actifs, y compris diverses crypto-monnaies adossées à l’or. Ces stablecoins diffèrent considérablement par leur forme et leur facilité d’utilisation, mais sont tous garantis par des quantités spécifiques d’or physique de qualité « investissement ».

L’or CACHE (CACHE) est parmi les plus populaires d’entre eux. Chaque stablecoin CACHE est adossé à 1 g d’or pur conservé dans des bunkers disséminés dans le monde entier. L’envoi de pièces virtuelles CACHE équivaut à envoyer 1 g d’or pur par jeton à la personne qui les reçoit, car ils peuvent être aisément échangés contre de l’or physique à tout moment.

Il existe également Tether Gold (XAUt) et PAX Gold (PAXG), qui fonctionnent de la même manière, mais sont quant à eux garantis par une once d’or de qualité investissement. 

Stablecoins algorithmiques

Les stablecoins algorithmiques sont considérés comme plus décentralisés et plus résistants à la censure, mais en contrepartie (en dehors du DAI qui a très largement fait ses preuves), comme potentiellement plus risqués, puisque leur réplication du cours des monnies étatiques (en l’occurence du dollar) est réalisée grâce à des algorithmes, et non en garantissant leur cours par la présence de monnaie réelle dans des coffres forts.

  • Terra (LUNA) est une pièce stable décentralisée, ce qui signifie que plutôt que de compter sur un tiers de confiance, elle utilise un algorithme complexe pour rester stable. Pour ce faire, il équilibre automatiquement les réserves « en chaîne » – c’est-à-dire que les fonds sont détenus dans des contrats intelligents – avec l’offre et la demande automatiquement, atténuant les chances que les traders ne agissent accidentellement – ou intentionnellement – de la concurrence du prix.
  • Ampleforth (AMPL) repose sur un processus similaire. Au lieu de soutenir physiquement chaque AMPL avec 1 USD, il utilise plutôt un processus connu sous le nom de « rebase » pour ajuster automatiquement l’offre circulante de la crypto-monnaie en réponse aux changements de l’offre et de la demande. Si le prix de l’AMPL est supérieur ou inférieur de plus de 5 % au prix de référence en dollars américains, il augmentera ou diminuera l’offre en circulation dans le but de repousser le prix à 1 $. Comme ce rebasement est proportionnel à tous les portefeuilles, les détenteurs d’AMPL conservent toujours leur part du réseau global AMPL.
  • Dai (DAI) se démarquerait des autres pièces stables concurrentes parce qu’il peut être largement utilisé tout en restant décentralisé et sans confiance. DAI, qui a été créé par la société blockchain MakerDAO, est un jeton ERC20 dont la valeur est indexée au dollar américain et peut être utilisé pour les transferts entre portefeuilles Ethereum.

Une liste complète des pièces stables populaires

En dollars américains

  • Tether (USDT)
  • True USD (TUSD)
  • Dollar Gemini (GUSD)
  • Coin USD (USDC)
  • Paxos Standard (PAX)
  • Binance USD (BUSD)
  • DAI
  • HUSD
  • sUSD (SUSD)
  • mStable USD (MUSD)
  • Ampleforth (AMPL) (algorithme)

Répliquant le cours de la livre sterling

  • Pièce stable Binance GBP (BGBP)

Répliquant le cours de l’EUR

  • Stasis Euro (EURS)

Répliquant la lire

  • BiLira (TRYB)

KRW-pegged

  • Binance KRW (BKRW)

Dosés à l’or

  • CACHE Gold (CACHE)
  • Tether Gold (XAUt)
  • Paxos Gold (PAXG)

Autre

  • Petro (PTR) (répliquant le cours du pétrole)
  • LIBRA (répliquant le cours d’un panier de valeurs)

Comment les pièces stables sont-elles utilisées ?

Comme la plupart des actifs numériques, les pièces stables sont principalement utilisées comme réserve de valeur et comme moyen d’échange. Elles donnent aux traders un havre de protection face à la volatilité, en particulier lorsque le marché chute, et peuvent également être utilisées dans la sphère en croissance rapide de la finance décentralisée (DeFi) dans un contexte d’agriculture de rendement (le fait de faire travailler des actifs cryptos en échange de taux d’intérêts eux-mêmes payés dans différentes formes de cryptomonnaies – par exemple 17% de rendement annuel pour l’EURS mis à travailler sur curve finance puis sur convex finance -pour 10k investis, le gain est de 1700 euros par an-), le prêt (le fait de prêter ses actifs crypto en échange d’un rendement très supérieur à ceux offerts par la finance traditionnelle) et la fourniture de liquidités.

La plupart des traders et des investisseurs se procurent des pièces stables en les achetant sur des plates-formes d’échange, mais il est également souvent possible de « frapper » de nouvelles pièces stables en déposant les garanties nécessaires (par exemple des dollars physiques ou de l’or physique) auprès de la société émettrice qui se chargera alors de convertir ces dollars ou cet or en stablecoins.

Pourquoi les pièces stables sont-elles devenues si populaires ?

Les Stablecoins sont extrêmement populaires : Tether, par exemple, est la deuxième crypto-monnaie la plus échangée après l’Ethereum, avec un volume de négociation de 24 heures de plus de 70 milliards de dollars (au moment de la rédaction du présent rapport).

Tether vient même de dépasser une capitalisation boursière de 15 milliards de dollars !

En seulement un mois, la capitalisation boursière de Tether a augmenté de plus de 3 milliards de dollars, maintenant sa première place en tant que devise la plus liquide, stable et de confiance !

L’engouement s’explique par leur grande praticité pour s’en servir comme moyen de paiement, de transfert de fonds, ou même pour payer ou recevoir son salaire.

Pourquoi les gens se tournent vers les stablecoins?

Ils sont (relativement) stables. Parce qu’ils sont censés être garantis par de la monnaie fiduciaire, les investisseurs peuvent être sûrs que leurs jetons se vendront toujours pour un dollar chacun (ou un euro si le stablecoin est adossé à des euros). La garanti d’un prix prévisible et relativement stable dans le temps est une caractéristique qui rend très intéressant les stablecoins.

Ils sont un refuge pour les investisseurs qui souhaitent figer leur capital (en prévision de dépenses à venir ou pour le sécuriser), ou souhaitent se prémunir contre un retournement du marché et en particulier une baisse de leurs cryptomonnaies non stables. De nombreux échanges – y compris Binance, le plus grand du monde, ne permettent pas aux commerçants d’échanger facilement les cryptomonnaies qu’ils reçoivent en paiement contre de la monnaie fiduciaire. Ce qui signifie qu’il est souvent difficile pour les commerçants ou les investisseurs d’encaisser rapidement leurs crypto-monnaies en les convertissant en monnaie fiat (dollars, euros…), les exposant au risque de variation du cours (si un commerçant vend sa pizza pour 1000 dollars dans une cryptomonnaie mais que le temps qu’il la convertisse celle-ci baisse, il touchera moins de 1000 dollars quand il pourra la convertir, ce qui représente un risque qui n’existe pas dans la finance traditionnelle). Pour convertir leurs cryptomonnaies en monnaies fiat ils devront peut-être les transférer sur plusieurs échanges, ou même attendre plusieurs jours, subissant la grande variabilité de la crypto en attendant.

C’est là que la magie des pièces stables brille. Parce qu’il s’agit aussi de crypto-monnaies, elles sont immédiatement disponibles sur la plupart des échanges (qu’ils soient centralisés -appartenant à une société- ou totalement décentralisés comme Uniswap). Et, parce qu’elles ont la même valeur que celle de la monnaie fiduciaire à laquelle elles sont liées, elles permettent de figer immédiatement la valeur de leur capital pour les investisseurs qui cherchent à sécuriser leurs fonds. Les pièces stables sont un peu comme des versions du dollar qui seraient nativement compatibles avec la blockchain.

Inconvénients des pièces stables

Les investisseurs ont besoin de preuves que les pièces sont adossées à des réserves. Dans le cas de Tether, cela n’a jamais été le cas de manière indubitable, suscitant des rumeurs selon lesquelles la monnaie ne serait pas entièrement garantie (ce qui serait un problème, puisque cela ne permettrait pas de garantir le cours du Tether en cas de bankrun par exemple: si tout le monde demandait la conversion de ses Tether en même temps).

Les pièces stables ne sont pas nécessairement parfaitement stables. Ainsi les cryptodollars Gemini ont augmenté de quelques cents à plusieurs reprises au cours de l’année précédente, les traders se battant pour en acheter. Ironiquement, une bonne partie des fonds investis pour acheter du Gemini Dollar provenaient de la revente de Tether…

Les législateurs américains ne sont pas ultra fans des pièces stables en général, y voyant un risque potentiel pour la finance traditionnelle (et surtout une contestation de leur monopole d’émission de la monnaie). Par exemple dans son rapport semestriel de politique monétaire au Congrès du mois de Mai, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré que les pièces stables avaient besoin de réglementations plus stringentes.

« Si les stablecoins vont probablement devenir une partie importante de l’univers des paiements —ce qui ne sera probablement pas le cas des actifs cryptographiques plus volatils comme l’ethereum ou le bitcoin, au moins à court terme—, alors nous avons besoin d’un cadre réglementaire approprié, ce que nous n’avons pas encore », a-t-il déclaré. En juillet 2021, la secrétaire au Trésor du président Biden, Janet Yellen, a rencontré les principaux organismes de réglementation pour « discuter du travail interagences » autour des pièces stables, les exhortant à « agir rapidement pour s’assurer qu’un cadre réglementaire américain approprié est en place ».

Son homologue de la banque centrale chinoise (PBoC), a également placé l’accent sur les pièces stables, Fan Yifei déclarant que les pièces stables des organisations commerciales (comme facebook) « peuvent entrainer des risques et des défis vis-à-vis du système monétaire international, ainsi que du système de paiement et de règlement ». Yifei a ajouté que les autorités chinoises se sentent « assez préoccupées par cette question » et ont pris des mesures -non spécifiées dans son allocution.

L’avenir des pièces de monnaie stables

Avec l’explosion cambrienne des cryptomonnaies de 2017 derrière nous, les investisseurs se tournent de plus en plus vers les pièces stables comme moyen moins risqué d’expérimenter la technologie: cela permet aux investisseurs de descendre dans le petit bain sans grand danger lié à la volatilité, en attendant d’avoir suffisamment d’expérience et de confiance pour se lancer dans le grand bain. D’autant que les stablecoins permettent de bénéficier de toute la puissance de la DeFI, et en particulier des rendements très largement supérieurs à ceux que peuvent proposer les meilleures banques. Au premier semestre 2020, l’offre de pièces stables a augmenté de 94 % pour atteindre 11 milliards de dollars en juin. Et les régulateurs participent également: en septembre 2020, l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) des États-Unis a donné le feu vert aux banques nationales et aux associations d’épargne fédérales pour qu’elles puissent détenir et garantir des réserves pour les émetteurs de pièces stables.

Un grand avantage des cryptomonnaies stables est également de sécuriser le capital constitué au cours d’une période de marché haussier comme il en existe régulièrement (tous les 4 ans jusqu’ici), et d’affronter le Bear (le krach suivant) sans perdre son capital, ni ressortir de la crypto (ce qui déclencherait alors un évènement fiscalement taxable). Et depuis 2020, il est même possible de continuer à faire fructifier son capital transformé en stablecoins en le plaçant sur la DeFI pour générer des revenus (à la manière des options).

Au delà, l’idée de créer à leur tour des stablecoins d’État (ou CBDC) fait saliver d’avance les banques centrales. Mais ceux-ci seront radicalement différents des stablecoins issus de la communauté crypto portant les valeurs de respect de la vie privée et de la liberté des cypherpunks, et poseront potentiellement de très graves problèmes en termes de respect de la vie privée des citoyens, et de contrôle social. 

Vous avez aimé cet article? Offrez de la crypto aux auteurs:

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top